Comment découvrir la cuisine de la région Sud avec votre enfant

Partez à la découverte de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur en adoptant les ingrédients de la cuisine provençale.

Voyager en Provence avec votre enfant depuis votre cuisine, c’est simple et facile.

Des ingrédients emblématiques de cette cuisine du sud ajoutent du soleil et un petit air de vacances à vos plats : des tomates arrosées d’un filet d’huile d’olive et d’une pincée d’herbes de Provence suffisent à faire voyager vos papilles et celles de votre enfant.

Vous l’aurez compris, j’ai choisi de débuter mon tour de France culinaire par la région sud Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA).

Cliquez pour en savoir plus sur –> mon défi fou : mon tour de France gastronomique <–

J’ai passé mes vacances à Toulon, au coeur du Var, et j’en reviens imprégnée des saveurs provençales, et du chant des cigales, prête à vous transmettre ce petit goût du Sud.

carte France région sud Provence Alpes Côte d'Azur
Région sud Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le sud : une région entre mer et montagne

Commençons avec un peu de géographie pour mieux comprendre la région et sa cuisine. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est délimitée par la mer Méditerranée au sud, l’Italie à l’est, le Rhône à l’Ouest. Sa frontière nord est commune avec la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le littoral méditerranéen s’étend sur 687 kilomètres (quelques kilomètres de plus que la distance Paris-Marseille à vol d’oiseau!). Les forêts couvrent 48% du territoire, ce qui en fait une des régions plus boisées de France. Les zones de montagne occupent la moitié de la région et culminent à 4101 mètres d’altitude au niveau du massif des Ecrins dans les Hautes-Alpes. La cuisine de cette région est donc variée, oscillant entre les produits de la terre et de la mer.

carte topographique Provence-Alpes-Côte d'Azur
Provence-Alpes-Côte d’Azur : carte de région

C’est une destination touristique majeure, aussi bien pour les vacances d’été au bord de mer, que d’hiver à la neige!

Montagne Marion Gautheron balade en raquettes, porte-bébé dos
Dans les Hautes-Alpes, avec PtitChef en porte-bébé pour une balade en raquettes

Des produits locaux issus du soleil

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur produit des fruits et légumes de qualité, avec une part importante de bio, des légumineuses, du vin, des olives, mais aussi du riz en Camargue. La surface agricole de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur représente 25% de la superficie régionale, soit 790 000 hectares. L’élevage n’est pas en reste avec le 2e cheptel français de brebis (590 000 bêtes!), sans oublier les fermes laitières de vaches et de chèvres, à l’origine de délicieux fromages. La pêche et l’aquaculture fournissent poissons et crustacés, notamment le loup, la dorade royale, les anchois et les sardines, les moules.

Les stars de la cuisine provençale

Au Moyen-Age la cuisine provençale se composait essentiellement de choux, de pain et de mouton. La découverte des Amériques et l’introduction en Europe de fruits et légumes issus du Nouveau Monde ont révolutionné le régime alimentaire des habitants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Et j’avoue que je suis beaucoup plus enthousiasmée par la cuisine actuelle que par un bouillon de choux dans lequel trempe du gras de mouton, mium. 😉

La tomate, à décliner sous toutes ses formes

Crue, cuite, en coulis, séchée, la tomate se prête au jeu de nombreuses recettes. Et tant mieux car en plus d’être délicieuse, il s’agit d’un super-aliment comme nous l’explique Nathalie du blog Nutri-Mômes : elle est riche en anti-oxydants et en vitamines. Consommez la fraîche pendant la saison de mai à octobre, puis préparez des sauces tomates les mois d’hiver pour profiter de ses bienfaits.

La déguster avec les enfants est en général assez facile. A l’apéritif, les tomates cerises apportent un peu de fraîcheur, comme sur ce plateau-apéro. La tomate se glisse dans les plats de pâtes et les salades. Les tomates à la provençale peuvent se servir en accompagnement d’un filet de poulet grillé.

Le trio courgette, aubergine, poivron

Ces trois légumes sont au coeur de plusieurs plats tels que la ratatouille, les légumes farcis. Pour être plus facilement consommés par les enfants récalcitrants aux légumes, vous pouvez les présenter sous forme de gratins ou de tians. Et pour passer encore plus inarperçu, mixez les pour les intégrer à vos sauces tomates. Le poivron peut se déguster comme crudités, à tremper dans du fromage blanc par exemple. Les oeufs cocottes à la provençales sont garnis de courgette et de tomate.

Olive et huile d’olive

Les olives agrémentent les fougasses, la polenta ou un plat de pâtes. Assaisonné de différentes manières, elles sont servies en apéritif et sont aussi la base de la tapenade.

L’huile d’olive peut avoir un goût fruité plus ou moins prononcé. Il vaut mieux la choisir extraite de première pression à froid et l’ajouter après cuisson pour éviter de lui faire perdre ses nutriments. Elle est riche en oméga-6 essentiels au bon fonctionnement du corps.

Herbes aromatiques et condiments

Les célèbres herbes de Provence sont composées de romarin, d’origan, de sariette et de thym et relèvent les plats de pâtes et de tomates, aussi bien qu’une grillade de viande ou un poisson en papilotte. Le basilic a un goût prononcé mais il convient de l’ajouter après cuisson pour éviter de perdre sa saveur. Vous connaissez sûrement le trio tomate-mozza-basilic, mais avez déjà testé l’ananas au basilic? Un vrai régal. Le laurier-sauce entre dans la composition du bouquet garni, avec le thym, et parfumera quant à lui les plats mijotés.

Les herbes aromatiques sont faciles à ajouter dans vos recettes de cuisine. En plus d’apporter du goût, elles possèdent des caractéristiques nutritives intéressantes. Le thym par exemple, est riche en fer et en vitamine C.

N’hésitez pas à cultiver vos aromatiques pour avoir toujours des herbes fraîches sous la main. C’est meilleur et facile et ludique.

L’ail est également un incontournable de la cuisine de Provence. Il est même la base du célèbre aïoli.

Côté mer

Le poisson, certains enfants l’apprécient et d’autres le détestent. Les poissons tel que le loup ou la dorade royale peuvent être préparés en papillote avec des rondelles de tomates et des herbes de Provence. La sardine s’incorpore dans une salade de pâtes, de la même façon que du thon. Ecrasées et mélangées avec un peu de fromage frais, les sardines se transforment en rillettes pour une présentation en tartines facile à manger.

Dans les moules à la provençales, on retrouve tomate, huile d’olive, vin blanc, ail et basilic. Elles contiennent des protéines et des lipides de très bonne qualité et constituent donc un plat intéressant à proposer.

Plats de viande et charcuterie

Le mouton et l’agneau sont restés une viande traditionnelle de la région. J’avoue que je ne suis pas fan et que je ne mange plus depuis un moment d’agneau ni de veau. La daube provençale est là pour rattraper, me rappelant mon boeuf bourguignon natal. Les salaisons et charcuteries , tels le saucisson d’Arles, sont généralement appréciés des enfants mais à consommer avec modération.

Des fruits de toutes les couleurs

Fruits rouges et fruits jaunes sont cultivés en région Provence-Alpes-Côte d’Azur : abricot, bigarreau, coing, fraise, figue, grenade, melon, mûres, myrtilles, orange, pêche, poire, pommes, prune, raisin. Certains bénéficient même d’appelation contrôlée, comme la figue de Solliès, les pommes de Haute-Durance, ou le raison muscat noir du Ventoux. Mes deux gastromômes raffolent des fruits et en mangent volontiers. Si ce n’est pas le cas de vos enfants, vous pouvez les proposer sous forme de smoothie ou de jus maison. Les fruits confits garnissent le gâteau des rois.

Côté sucré

La célèbre tarte tropézienne est originaire de Saint-Tropez comme son nom l’indique. Brioche garnie d’un mélange entre une crème au beurre crème pâtissière, c’est un dessert souvent très apprécié des petits et des grands.

Dans les biscuits et gâteaux de Provence, vous trouverez des amandes, du miel, de l’huile d’olive, de la fleur d’oranger, comme dans les navettes de Marseille, les calissons d’Aix. La pompe à huile fait partie des treize desserts servis le soir de Noël.

Vous connaissez maintenant tout ce qu’il faut savoir pour cuisiner comme en Provence.

Certains plats cités vous intéressent mais vous ne savez pas comment les cuisiner? Dites le en commentaire, je posterai la recette =)

Pour partager :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    22
    Partages
  • 22
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*